Melilotus Officinalis

Mélilot

Description :
Le Mélilot est une plante connue depuis la plus haute antiquité pour des usages très variés et parfois très éloignés de la phytothérapie. Cette plante mellifère comme son nom l'indique est antispasmodique, calmante et somnifère. Elle est aussi diurétique. Certains la pensent antiseptique urinaire. Mais ses principales vertus s'exercent sur le système veineux, lymphatique et capillaire dont elle améliore le fonctionnement. C'est aussi un puissant antioedémateux. Rien d'étonnant à ce qu'elle soit préconisée dans les troubles veineux (insuffisance et varices), lymphatiques (lymphoedème) et les fragilités capillaires (ecchymoses, pétéchiales). Une indication particulière : le lymphoedème du membre supérieur après curage ganglionnaire pour cancer du sein. On l'utilise aussi dans les troubles veineux liés aux traumatisme, dans les hématomes et autres entorses. Troubles de la ménopause : bouffées de chaleur.  


16 composé(s) : Flavonoïdes   Kaempférol dérivés   Quercétol   Coumarines   Mélilotoside   Acide coumarique dérivés   Acide coumarique dérivés   Coumarine   Saponosides triterpéniques   Mélilogénine   Soyasapogénols   Acides phénoliques   Acide mélilotique   Acide caféique   Acide férulique   Acide salicylique    
11 effets pharmacologiques : Diurétique   Antispasmodique   Veinotonique   Antioedémateux   Améliore fonction lymphatique   Diminue perméabilité capillaire   Astringent   Antiinflammatoire   Stimule système réticulo-endothélial   Cicatrisant   Hypnotique    
3 forme(s) galénique(s) : Teinture mère   Extrait fluide   EPS    
13 indication(s) : Varices   Phlébite   Insuffisance lymphatique   Insuffisance veineuse   Fragilité capillaire   Ecchymoses   Pétéchies   Troubles sommeil   Troubles digestifs   Bouffées chaleur   Contusions   Hématomes   Entorses    
1 partie(s) utilisée(s) : sommités fleuries    
Effet(s) secondaire(s) :
Toxicité :  
Précautions : Contre indication chez la femme enceinte.  
Lien Wikipédia :