Epilobium parvifolium

Epilobe

Description :
L'épilobe est une plante historique sur laquelle on a décrit les mécanismes de la pollinisation. Elle est utilisée en salades dans certains endroits de l'Europe du Nord. Ailleurs, on l'appelle thé suisse. Elle s'utilise en infusion de ses feuilles et fleurs sèches pour les plaies de la bouche (en bains de bouche) et de la peau. Ce sont ses propriétés traditionnellement reconnues d'hémostatique astringent et de vulnéraires qui étayent cette utilisation. Les travaux modernes ont mis en évidence une action inhibitrice sur la 5-alpha-réductase, sur l'aromatise et les prostaglandines qui ont permis d'en comprendre l'intérêt - non pris en compte aujourd'hui - dans les troubles bénins de la prostate et aussi dans les dysménorrhées. Proposé dans les épididymes.  


15 composé(s) : 3-O-glucoside   Beta-sitostérol   Ellagitanins macrocycliques   Enothéine B   épilobamide A   Esthers stéroliques   Flavonoïdes   Isoméricytrine   Kaempférol   Myrcétol   Myricitrine   Quercétine-3-O-glucuronide   Quercétol   Quercitrine   Œnothéine A    
10 effets pharmacologiques : Antiphlogistique   Inhibe 5-alpha-réductase   Inhibe aromatase   Inhibition prostaglandines   Antioxydant   Astringent   Détersif plaies   émollient   Vulnéraire   Hémostatique    
1 forme(s) galénique(s) : Infusion    
6 indication(s) : Adénome prostatique   Hypertrophie prostate   Épididymite   Dysménorrhée   Affections buccales   Plaies    
1 partie(s) utilisée(s) : parties aériennes    
Effet(s) secondaire(s) :
Toxicité :  
Précautions : La variété Épilobium hirsutum semble interagir avec des médicaments métabolisés par les cytochromes: P2B1, P2C6, P2D2, P3A1. 
Lien Wikipédia :