Primula veris

Primevère

Description :
La primevère a une activité élective sur l'arbre bronchique dans lequel il favorise la sécrétion et sa fluidité simien qu'on le qualifie d'expectorant indiqué dans les bronchites, l'asthme, la coqueluche et toute sortes de toux. Ce peut être un symptôme respiratoire de grippe car la primevère est antivirale notamment pour le virus Influenza A notamment si on utilise la racine ou la plante entière. Antifongique, antibactérien, utilisé dans les stomatites et le muguet. Adoucissant et antiprurigineux. Indiqué dans les crevasses, les gerçures, piqures d'insectes, et toutes plaies superficielles et écorchures. Faiblement sédatif, utilisé dans les céphalées, les tremblements et vertiges ainsi que dans certaines névralgies. 


26 composé(s) : Heptoses   Nonuloses   Octuloses   Oléanane   Saponosides triterpéniques   Sucres   Acide primulique A   Rutoside   Quercétine   Lutéoline   Kaempférol   Isorhamnétine   Apigénine   Quercétine-3-O-glucuronide   Gentioside   Robinobioside   Épicatéchine   Épigallocatéchine   Proanthocyanidines   Caroténoïdes   Huile essentielle   Primevérase   Anagalligénine   Privérogénine B   Protoprimulagénine A   Primerose    
9 effets pharmacologiques : Adoucissant   Antifongique (Cand. alb.)   Antiprurigineux   Antiviral (Influenza A)   Bactériostatique   Expectorant   Secrétogène   Secrétolytique   Sédatif    
1 forme(s) galénique(s) : Teinture mère    
10 indication(s) : Asthme   Bronchite   Coqueluche   Crevasses   Goutte   Muguet buccal   Névralgies   Plaies   Stomatite   Toux    
1 partie(s) utilisée(s) : racine    
Effet(s) secondaire(s) :
Toxicité : Aucune 
Précautions :  
Lien Wikipédia :